snowdrop

Travaux du jardin en février

Au jardin d’ornement

Entretenir

Diviser les touffes de vivaces congestionnées, et les perce-neige après leur floraison .

Planter

Quand il ne gèle plus, terminer la plantation ou le déplacement des arbres et arbustes caducs à racines nues, des petits fruits, et des rosiers.

On peut recommencer à planter des vivaces si le temps redevient doux

Tailler

  • les hydrangeas, en aérant l’intérieur de la ramure
  • le jasmin d’hiver
  • l’épimedium
  • le mahonia, en rajeunissant les tiges
  • la glycine, la vigne vierge
  • les arbustes à floraison estivale
  • le buis
  • les rosiers remontants

Vers la fin du mois de février :

  • les cornouillers et saules à écorce colorée, afin qu’ils émettent de nouvelles pousses, qui apporteront de la couleur l’an prochain
  • les rosiers
  • le cognassier du japon, au 4e oeil afin de densifier la floraison
  • les grimpantes : la clématite à grandes fleurs (c’est à dire les clématites de groupe 2 et 3), la bignone

Soigner

Après une période de gel, arroser les nouvelles plantation pour éviter l’asphixie racinaire, particulièrement pour les persistants.

Pour avoir des fleurs à l’intérieur, il est possible de rentrer les bulbes qui commencent à avoir des feuilles. Une fois dans la maison, leur croissance s’accélérera, et ils se mettront à fleurir.

S’il neige beaucoup, retirer une partie de la neige recouvrant les arbustes persistants, pour soulager les branchages.

Rempoter les hortensias :

  • soit dans un pot plus grand
  • soit dans le même pot après avoir réduit le volume des racines, et éclaircit le branchage

Semer

On peut semer en pleine terre bon nombre de fleurs des champs, comme le bleuet, le coquelicot, la nielle, le pavot.
Ainsi que les pieds d’alouette, les capucines, et les pois de senteur.

Sous abri, semer la sauge, le penstemon, l’ipomée, et le houblon du japon.

Multiplier

Bouturer des arbustes : saule, buddleia, buis, bambou, seringat, spirée, deutzia, tamaris, forsythia.

Bouturer des fleurs : chrysanthèmes, dahlias, gypsophiles vivaces,
lantanas

Marcotter le houx, la glycine, le viburnum, et les plantes de terre de bruyère, comme rhododendron, magnolia, pieris, camelia.

Prélevez sur les hellébores des petites pousses au pied de la plante, munies de racines, pour les replanter.

Fertiliser

Fertiliser l’emplacement des bulbes, des rosiers, par exemple avec du compost qu’on peut laisser à même le sol.

Au jardin potager

Planter l’ail, échalote, oignon de Mulhouse, et les griffes d’asperge, en sol léger.

Dès février, de nombreux légumes peuvent être semés sous abri :

  • choux de Bruxelles
  • choux-fleur
  • choux de printemps
  • laitue
  • navet
  • oignon
  • poireau

Faire germer les pommes de terre en les plaçant dans un endroit lumineux et frais, à l’abri du gel. La plantation prochaine pourra ainsi être hâtée.

Après avoir placé des cloches pour réchauffer la terre, on peut semer carottes hâtives, panais, et fèves.

En fin de mois, on peut commencer à semer sous abri des tomates, aubergines, courgettes, poivrons, melons, piments.

Toujours vers fin février, démarrer les semis de persil, cerfeuil, et ciboulette.

Au jardin fruitier

Tailler

  • les fruitiers à pépin, quand il ne gèle pas et que le temps est sec
  • l’abricotier
  • le kiwi
  • les arbustes fruitiers :
    • groseilliers et cassissiers (rajeunir le bois et aérer la touffe)
    • framboisiers (pour les remontants, l’extrémité des tiges qui ont fructifié)
    • noisetiers
  • la vigne
  • dans le sud de la France, tailler l’olivier.

Entretenir

Fertiliser en surface le sol.

Un traitement préventif des arbres à la bouillie bordelaise est possible.

Les bourgeons des arbustes fruitiers peuvent intéresser les oiseaux. Les recouvrir avec un filet.

Bouturer les kiwis, cassissiers, figuiers, groseilliers, la vigne.

Dans la serre

Planter des bulbes d’été, comme l’agapanthe, le bégonia, le dahlia…

Ramener des bulbes de printemps dans la serre pour forcer leur floraison.

Faire des semis pour l’été : ageratum, muflier, pensée, verveine, violette…

Entretenir les agrumes : remplacer la terre de surface, ou rempoter.

Et…

Installer des nichoirs pour les oiseaux.

Calendrier lunaireLe calendrier lunaire pour le jardin vous indique les meilleurs jours.

Photo d’en-tête : CC0 Public Domain

8 réflexions au sujet de « Travaux du jardin en février »

  1. Bonjour,
    Pendant les noeuds lunaires, il est souvent recommandé de ne « rien faire au jardin ».
    Est-ce que retourner la terre est aussi proscrit est une bonne question.

    Je pense que cela n’a pas trop d’importance et qu’on peut le faire si c’est le seul moment disponible.
    Précisons que les noeuds lunaires ne bloquent pas forcément toute la journée, mais 5h avant et après le noeud. Bon, évidemment si ça tombe en début d’après midi c’est moins pratique !

  2. bonjour, je regarde bien votre site très intéressant ma question es ce que je peu retourné (ou fraiser)le jardin les jours de noeux lunaire merci

  3. Les bulbes à l’intérieur fleurissent à une vitesse phénoménale ! Les fleurs embaument délicieusement la maison; un petit avant-goût du printemps.

    1. Deux coupes de jacinthes parfument la maison depuis quinze jours. Aux beaux jours, je les déposerai dans un endroit ombragé où elles ne seront arrosées que par la pluie avant de retourner dans la maison à l’automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*