800px-Pachysandra_terminalis_170208

Planter sous les arbres, à l’ombre et en sol sec

Seulement certains arbres supportent bien la présence de nombreuses plantes à leur pied. De même, seules certaines plantes peuvent s’épanouir dans ce milieu particulier situé juste sous un arbre. En effet, elles vont se trouver à l’ombre, dans un sol sec car pompé par l’arbre, et en compétition avec des racines musclées !

Voici les meilleures associations pour planter sous un arbre :

Les arbres qui tolèrent bien les plantes à leur pied

  • Malus (Pommier), toutes les espèces
  • Ginko biloba (Arbre aux quarante écus)
  • Crataegus (Aubépine), toutes les espèces
  • Gleditsia triacanthos (Févier d’Amérique)
  • Populus (Peuplier), toutes les espèces
  • Acer campestre, platanoides, saccharinum (Érable champêtre, plane, argenté)
  • Quercus rubra (Chêne rouge d’Amérique)
  • Salix (Saule), toutes les espèces
  • Tilia (Tilleul)
  • Ulmus (Orme)

Que planter sous les fruitiers ?

Pour les fruitiers autres que le pommier, il vaut mieux mettre un paillage, ou une prairie fleurie.

Du gazon peut être semé sous un fruitier, mais il faut tenir compte du fait qu’il va prélever une partie de l’eau parfois nécessaire au fruitier. Eviter le ray grass anglais qui est le plus gourmand.

Un engrais vert comme le trèfle blanc nain peut donner de bons résultats. Il étouffe les adventices, et en ne  consomme pas trop d’azote. Il prélève toutefois une partie de l’eau.
Les engrais verts semés en fin d’été présentent, eux, l’avantage de ne pas entrer en concurrence avec les besoins en eau des fruitiers, durant la haute saison. On peut en effet les faucher au printemps, puis les composter en surface.

Si vous tenez à planter sous un fruitier, vous pouvez mettre des bulbes, un couvre-sol adapté comme l’Anemone canadensis, ou encore des oeillets d’Inde.
Des fraises des bois sont aussi à envisager.

Les plantes qui peuvent pousser sous les arbres
(ou à l’ombre sèche)

Arbustes

Persistants :

  • Buxus sempervirens (Buis)
    se prête bien à la taille formelle
  • Lonicera pileata
    port compact, se prête bien à la taille formelle
  • Taxus baccata (If)
    se prête bien à la taille formelle
  • Ilex aquifolium (Houx)
  • Daphne laureola (Laurier des bois)
  • Gaultheria shallon
  • Ruscus aculeatus (Fragon)

Caduques :

  • Calycanthus floridus (Arbre Pompadour, Arbre aux anémones)
  • Stephanandra incisa
  • Physocarpus opulifolius
  • Symphoricarpos albus (Symphorine)
    nombreux fruits blancs, présents une bonne partie de l’hiver
  • Ilex verticillata (Houx verticillé)
    nombreux fruits rouges, présents tout l’hiver

Vivaces

Persistantes :

  • Bergenia cordifolia
    couvre-sol
  • Euphorbia amygdaloides var. robbiae (Euphorbe des bois)
  • Vinca minor (Petite pervenche)
    couvre-sol
  • Pachysandra terminalis
    couvre-sol
  • Liriope muscari
  • Tellima grandiflora
  • Hedera helix (Lierre)
    en couvre-sol ou pour garnir un mur – de nombreuses variétés disponibles
  • Hypericum calycinum (Millepertuis à grandes fleurs)
  • Blechnum spicant (Fougère)
  • Carex morrowii ‘Ice Dance’
    graminée, très résistante sous les arbres
  • Carex muskingumensis
    graminée, sol frais
  • Deschampsia cespitosa
    graminée
  • Helleborus niger

Caduques :

  • Aegopodium podagraria
    couvre-sol, peut même se consommer en salade
  • Anemone
    – Anemone canadensis,  parfaite sous les arbres fruitiers
    – Anemone nemorosa
  • Asperula odorata
    attention, elle a tendance à être envahissante
  • Tiarella, toutes les espèces
    Tiarella cordifolia : feuillage semi-persistant
  • Aquilegia (ancolie), toutes les espèces
  • Cyclamen hederifolium (de Naples)
    semi-persistant
  • Digitalis ferruginea (digitale ferreuse)
  • Geranium macrorrhizum, sanguineum, et x cantabrigiense
    tous semi-persistants
  • Hakonechloa macra
    graminée semi-persistante
  • Athyrium niponicum var. pictum
    fougère, mais non persistante
  • Pulmonaria (Pulmonaire), toutes les espèces
  • Iris sibirica (Iris de Sibérie)
  • Epidemium
    feuillage semi-persistant
    – Epimedium pinnatum ssp colchicum, très résistante
    – Epimedium × versicolor
    – Epimedium × rubrum

9 réflexions au sujet de « Planter sous les arbres, à l’ombre et en sol sec »

  1. Bonjour
    J habite au milieux des chênes bien espacer quand même !
    Es que je peu y planter un cerisier ?? Ou autre fruitiers ? Il est vrais que je préfère les cerises et les mirabelles !
    Cordialement
    Monsieur Didier BOURCILLIER

  2. Bonjour,
    Depuis que j’ai mis du gazon au pied de mon (jeune) acacia mimosa il sèche. Est-ce possible que ça l’ai affaibli ? D’autant que j’ai beaucoup arrosé la pelouse ? Dois je l’enlever ?
    Merci d’avance pour vos conseils

  3. Bonjour
    J’ai une allée de kiwi dans mon jardin (devant un muret pas très joli) et j’aimerais savoir ce que je pourrais planter dessous.
    Merci d’avance

  4. Bonjour,

    Est ce que vous sauriez ce qui pourrait pousser sous l’ombre d’un chêne vert ??
    Toutes tentatives de plantation ont été jusqu’ici désastreuses…

    Merci beaucoup !

  5. Bonjour,
    Article très intéressant.
    Cela fait 3 ans que je tente de faire pousser du gazon sous mon tilleuil (qui prend 60% du jardinet) et à chaque fois il vient à calancher.
    Je ne sais plus quoi faire pour arriver à avoir de l’herbe de façon homogène ? Ma dernière tentative était avec du gazon spécial ombre.
    Merci beaucoup d’avance.
    Cdt

    1. Oui, le gazon à l’ombre est très difficile, et les mélanges spécial ombre ne sont pas miraculeux. Un point à surveiller est l’arrosage, peut être que votre tilleul pompe beaucoup d’eau…

    1. Il existe des gazons « spécial ombre ». Il faut toutefois un minimum d’ensoleillement, aucun gazon ne pouvant tenir à l’ombre complète.
      Sinon, le chiendent tondu, bien que moins esthétique qu’un gazon fin, se plait bien sous un pommier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*