Travaux du jardin en juillet

Même si les conditions météo n’ont pas été idéales, le mois de juillet devrait apporter quelques récompenses au potager et au verger.  Outre les cueillettes, on continue les semis et les repiquages. Au verger, protection des fruits qui vont arriver à maturité. L’arrosage devient souvent incontournable, il est juste temps de l’automatiser pour les vacances Continuer la lecture de Travaux du jardin en juillet

Analyse d’eau – mesurer les pesticides dans son étang, rivière, puits…

Lorsqu’on utilise une eau de surface pour arroser le jardin, il faut se poser la question de sa qualité. Autant il est facile d’analyser les nitrates, le chlore, ou le calcaire, autant l’analyse des pesticides ou hydrocarbures est difficile d’accès pour les particulier. Mais… j’ai trouvé ! Continuer la lecture de Analyse d’eau – mesurer les pesticides dans son étang, rivière, puits…

Arrosage du jardin et vacances

Comment arroser le potager pendant les vacances ? plusieurs solutions existent :

Raccorder des tuyaux goutte-à-goutte à un récupérateur d’eau de pluie. Prévoir un filtre pour ne pas boucher les fins orifices des goutteurs. Certains produits, comme les petites « centrales » de Gardena1, possèdent ce filtre.

Installer un tuyau micro-poreux, branché sur le robinet d’eau extérieur, avec un programmateur. Le réseau d’eau domestique possède une pression suffisante pour faire suinter les micro-pores, mais un récupérateur d’eau de pluie risque de ne pas fournir assez de pression.

Il existe aussi des bouchons coniques micro-poreux2, sur lesquels on fixe une bouteille d’eau, mais ils posent beaucoup de problèmes.

Enfin, il y a une technique prometteuse, celle des ollas, qui sont des cruches de terre cuite qu’on enterre, et qu’on remplit d’eau.
buncholla ollabed-3
L’argile poreuse laisse s’échapper l’eau lentement, au fur et à mesure que les plantes assèchent la terre. Ce qui permet de distribuer ce dont elles ont besoin. C’est une technique utilisée depuis des millénaires dans certains pays, et décrite comme une des meilleures par des « permaculteurs » de renom. Malheureusement, on n’en trouve pas en France.
Mais il y’aurait moyen de les remplacer par un simple pot de terre cuite, bouché en bas par un bouchon de liège (bouchon à porto, lorsque le trou est petit), et recouvert d’une assiette.

Dans tous les cas, biner et pailler le sol, pour limiter l’évaporation.

Durant votre présence, arrosez le soir, ou à défaut le matin, pour que les plantes profitent au mieux de l’eau.

Notes :
1 Je ne suis pas fan des produits Gardena (et ses clones), car c’est le règne du tout plastoc. Combien de fois ai-je pu voir des raccords de tuyau d’arrosage fendus, brisés, après les outrages des UV et/ou du gel…
Cela dit, pour le matériel d’arrosage en grande surface il est difficile d’y échapper, car on ne trouve pratiquement que ce type de produits, et très peu en métal.

2 Que penser des bouchons coniques micro-poreux (type AquaSolo) sur lesquels on fixe une bouteille d’eau ? D’abord, c’est une solution qui ne peut être valable que pour quelques pots isolés, car elle devient vite très onéreuse. Ensuite, le débit n’est pas contrôlable, et pas forcément identique à celui annoncé. Si la bouteille se vide trop vite, les carottes sont cuites ! Et pour finir, je n’ai peut être pas eu de chance, mais sur le pack de 4 cônes que j’ai achetés, 3 étaient brisés au niveau de la base en plastique. Ah, le plastoc…

Si vous avez une expérience de ces dispositifs d’arrosage, partagez-la en laissant un commentaire ci-dessous.

Les fruitiers qui se plaisent en pot

En plus des fleurs et des arbustes, de nombreuses autres plantes se plairont dans un pot sur votre balcon ou terrasse : c’est le cas des arbustes à petits fruits, et des fruitiers nains adaptés à la culture en pot ou en bac.

Petits fruits en pot

Plusieurs arbustes fruitiers se prêtent bien à la culture en pot. C’est le cas du :

  • Cassissier
  • Groseillier et groseillier à maquereau
  • Fraisier
  • Framboisier

Cassissier-en-pot framboisier-en-pot Groseillier-en-pot fraisier-en-pot

Vigne en pot

La vigne peut se cultiver en pot, il faut la tailler pour ne pas la laisser trop se développer, et ainsi limiter ses besoins en eau. Hiverner en cas d’hiver très rude.

vigne-en-pot

Fruitiers nains en pot

De plus en plus, les fruitiers destinés à la plantation en pot sont greffés sur des porte-greffes vigoureux. C’est la variété greffée qui est choisie pour son développement limité. Ainsi on dispose d’un vrai système racinaire, contrairement aux mini-fruitiers plus anciens qui disposaient d’un porte-greffe nanifiant, et donc d’un enracinement superficiel nécessitant encore plus d’arrosage.

Pommier colonnaire

variétés : Amboise, Vilandry, Ballerina Bollero, Ballerina Valse

Prévoir un bac d’au moins 50 cm.

pommier-ballerina-valse
Ballerina Valse
Villandry
Villandry

Pommier nain

variétés : ‘Garden Sun Red’, ‘Red Spur Delicious’

Red Spur Delicous
Red Spur Delicious
Garden Sun Red
Garden Sun Red

Figuier

Choisir une variété à petit développement.

A hiverner (un endroit frais et pas très lumineux comme un garage peut suffire)

figuier

Abricotier nain

variété : ‘Garden Aprigold’

Garden Aprigold
Garden Aprigold

Nectariniers nains

variétés : ‘Snow Baby’, ‘Rubis’, ‘Nectarella’

Rubis
Rubis
Nectarella
Nectarella
Snow Baby
Snow Baby

Brugnon nain

variété : ‘Garden Beauty’

Pêchers nains

variétés :  ‘Bonanza’, ‘Amber’,  ‘Diamond’, ‘Crimson Bonfire

Diamond
Diamond
Amber
Amber
Bonanza
Bonanza
Crimson Bonfire
Crimson Bonfire

Cerisiers nains

variétés :  ‘Garden Bing’, ‘Scharö’, ‘Compact Stella’

Garden Bing
Garden Bing
Compact Stella
Compact Stella

Prunier nain

variété : Goldust’

Goldust
Goldust

Poiriers nains

variétés :  ‘Williams’,  ‘Garden Gem’,  ‘Garden Pearl’

Williams
Williams
Garden Gem
Garden Gem
Garden Pearl
Garden Pearl

Avantages et inconvénients des arbres fruitiers nains

Avantages Inconvénients

Fruits de taille normale

Sur un fruitier nain, la taille du fruit est identique à celle d’un fruitier de grand développement.

Sol idéal

La plantation en pot ou en bac, en plus de permettre de cultiver des arbres fruitiers dans un espace réduit, permet de s’affranchir d’un sol éventuellement difficile où certains fruitiers n’auraient pas poussé.

Nécessite peu de taille

Bien que le porte-greffe puisse être vigoureux, la variété greffée est choisie pour son développement limité. Ainsi il y a peu besoin de tailler le fruitier nain.

Auto-fertile

La plupart des arbres fruitiers nains sont auto-fertiles, une seule variété suffit donc pour la fructification. Mais une deuxième variété pollinisatrice peut permettre d’augmenter la production de fruits.

Arrosage

Comme toute culture en pot, il faut bien sûr veiller à l’arrosage.

Fertilisation

Le volume de terre réduit impose de fertiliser régulièrement, et de remplacer la terre du surface.

Production limitée

Les fruitiers nains permettent de goûter aux plaisirs du verger, mais la quantité récoltée par pied ne permet évidemment pas d’assurer la production fruitière pour la famille.

Conseils de culture pour les fruitiers en pot

En général, les fruitiers en pot nécessitent un pot d’au moins 40 cm à l’installation. Idéalement, on procède à des rempotages tous les 2 ans, dans un pot légèrement plus grand.  A défaut, changer la terre en surface sur les 1ers cm. Dans tous les cas, fertiliser régulièrement car la terre s’appauvrit rapidement.

Le bois pour potager en carré : sapin

Retour d’expérience sur un potager en carré réalisé avec des planches de coffrage en sapin brut :

Après seulement 1 an, tout est pourri !

lég
Planche de coffrage sapin, face interne. Quelques cm de terre ont été dégagés. A gauche, on aperçoit un trou, suite à un coup de bêche malencontreux !

 

Carré potager n’ayant pas résisté 1 an
Planche de coffrage sapin, face externe

Alors quel bois utiliser pour réaliser un carré potager ? Ça se confirme, le robinier (faux acacia) est plus résistant. Ceux que j’ai installés il y a plus de 2 ans n’ont pas bougé :

Carré potager en robinier
Carré potager en robinier

On les trouve chez Nature et Découvertes, mais ils ne sont pas très grands (60 cm) et un peu onéreux (30 €). Mais si c’est la clé de la durabilité… rendez-vous dans quelques années.

Voir aussi les autres bois possibles pour retenir la terre des potagers en carré, notamment le châtaignier, qu’on peut trouver un peu plus facilement en planches.

Quelle variété de pomme de terre pour quel plat

Pommes de terreChaque variété de pomme de terre a sa spécialité en fonction de sa consistance : pour la purée, les frites, la soupe ce seront les variétés plutôt farineuses. Pour la salade ou sautées à la poêle, les pommes de terre à chair ferme seront idéales.

Voici un résumé des meilleures variétés en fonction du plat à cuisiner :

Frites, purée, ou au four avec peau

  • Sarpo Mira (totalement résistante au mildiou)
  • Monalisa
  • Manon
  • Bintje (sensible au mildiou)
  • Charlotte également possible, bien que classée dans les « fermes »

Salade (cuites à l’eau ou vapeur), ou rissolées

  • Ratte
  • Charlotte
  • Belle de Fontenay
  • Amandine
  • Anabelle

Les pommes de terre sont à planter au jardin à partir de fin mars en région douce, ailleurs vers mi avril ou à la floraison des lilas.