Analyse de terre – mesurer la pollution de son sol

Comment savoir si votre terrain est propre à la culture des légumes ou des fruits ? Si le sol du futur potager ne contient pas de polluants qui pourraient se retrouver dans les récoltes ?

C’est ce que j’ai voulu savoir lors de la création d’un potager et d’un verger en ville. Il est facile d’analyser les éléments nutritifs et le pH, mais pour les polluants, les choses se compliquent.
Après avoir écumé le net, j’ai contacté une dizaine de laboratoires susceptibles de fournir une analyse aux particuliers. Deux m’ont répondu positivement :

J’ai envoyé un échantillon à SADEF, qui me semblait relativement abordable au niveau prix. L’analyse comportait :

  • le « menu » (eh oui, comme au resto!) « 7 éléments métalliques trace » :
    Cuivre, Zinc, Nickel, Chrome, Plomb, Cadmium, Mercure
  • les hydrocarbures
  • l’arsenic et le sélénium, que j’ai ajoutés en option

Et surprise-surprise, voici le résultat :

rapport-sadef-small

Le plomb explose le score !
La norme maxi est dépassée de 3 fois.

Donc, un potager / verger ne serait pas raisonnable dans ces conditions. Un apport massif de bonne terre végétale serait nécessaire. Après avoir isolé le terrain existant, d’une manière qui reste à déterminer…

Voilà, le coût n’est pas négligeable (autour de 250 €), mais j’ai évité d’intoxiquer la famille. Je vous invite donc à analyser la pollution de votre sol si vous consommez une partie importante de vos légumes ou fruits.