Travaux du jardin en juillet

Le mois de juillet devrait apporte de belles récompenses au potager et au verger.  Outre les cueillettes, on continue les semis et les repiquages. Au verger, protection des fruits qui vont arriver à maturité. L’arrosage devient souvent incontournable, il est juste temps de l’automatiser pour les vacances Continuer la lecture de Travaux du jardin en juillet

Prix du photographe de jardin 2012 (IGPOTY)

La 5e édition de l’International Garden Photographer of the Year nous offre son lot de magnifiques photos de jardins. De nombreuses catégories sont représentées, comme les photos de plantes, de la vie sauvage, d’arbres, de grands espaces… et bien sur de jardins.

Pour les jardiniers-photographes  voulant s’y frotter, la 6e édition est ouverte !

Nouveaux articles : série sur le bois pour le jardin

Par les grands froids qui courent, plutôt que de remuer la terre plus ou moins gelée, que diriez-vous de s’occuper des aménagement en bois ? Voici donc une nouvelle rubrique sur les constructions pour le jardin.

Que vous souhaitiez réaliser une terrasse, une pergola, un escalier…, tout commence par le choix du bois : Exotique, en pin traité par autoclave, ou plutôt une essence européenne imputrescible, ou encore un bois traité par un nouveau procédé naturel ? Si vous êtes pressé, je vous conseille plutôt la lecture d’un de ces deux derniers articles. Ce sont des bois résistant très bien à l’extérieur, naturellement ou après un traitement sans danger pour la santé. En plus, ils sont abordables, et poussent pas très loin de nos jardins.

La plante du mois : la bruyère à floraison d’hiver

Les bruyères sont de petits arbustes persistants au feuillage très fin. Deux espèces fleurissent en hiver : Erica carnea, et l’hybride Erica x darleyensis. A ne pas confondre avec la bruyère commune, Caluna vulgaris, qui elle fleurit en été et automne.

Les bruyères d’hiver présentent l’avantage, contrairement aux autres bruyères qui réclament un sol acide, de supporter les sols légèrement calcaires. Leur plantation est possible toute l’année, et elles n’ont pas besoin d’engrais.

Plantez-les en masse, pour constituer une belle nappe qui aura de l’impact. C’est ainsi que pousse Erica carnea dans sa lande natale.

Erica carnea

Bruyère tapissante, particulièrement basse, de 15 à 20 cm.
Elle fleurit de décembre à avril.
Placez là dans un sol léger, assez riche, au soleil ou à la mi-ombre.


Cultivars de Erica carnea

  • ‘December Red’ : rose, floraison de décembre à avril.
  • ‘Springwood White’ : fleurs blanches avec la pointe marron, parfumée. Fleurit de décembre à avril.
  • ‘Myretoun Ruby’ : rouge vif, de janvier à avril.
  • ‘Winter Beauty’ : rose, de décembre à avril.

Erica x darleyensis

Bruyère hybride entre E. carnea et E. erigenea. Un peu plus haute que E. carnea, de 30 à 40 cm.
Plantez là en sol léger, assez riche, et au soleil.


Cultivars de Erica x darleyensis

  • ‘Silber Schmelze’ : floraison blanche de décembre à avril, atteint jusqu’à 40 cm.
  • ‘Darley Dale’ : une floraison rose de longue durée, dès octobre et jusqu’à avril. Ses jeunes pousses sont de couleur crème au printemps.
  • ‘Eva Gold’ : fleurs rouges, d’octobre à mars. Le feuillage est doré en été.

Jardins primés par l’Association des journalistes du jardin et de l’horticulture

L’Association des Journalistes du Jardin et de l’Horticulture (AJJH) vient de dévoiler mardi dernier les jardins récompensés pour 2012 :

Jardins de Séricourt

Pas de Calais – Jardin de l’année 2012
Les topiaires sont très variés, et certains sont même étonnants !
Jardindesericourt.com

Jardin de Val Maubrune

Creuse – Coup de coeur
Fait de beaux sous-bois et clairières naturalistes.
Infos pratiques : Tourisme en Limousin
Photos : Blog Le jardin de Brigitte

Jardin du Bois Marquis

Isère – Initiative botanique
J’ai surtout apprécié les arbres aux écorces décoratives.
Photos : Mairie de Vernioz

Voter :

La plante du mois : le mahonia

Un atout pour l’hiver

A l’approche de l’hiver, lorsque presque toutes les fleurs ont disparu, il y a un courageux qui se met à l’ouvrage : le mahonia x media. Dès décembre, de grandes hampes de fleurs jaunes s’érigent, et exhalent un parfum agréable. Elles feront aussi le bonheur des abeilles, qui commencent à trouver les fleurs rares à cette époque !

Sa feuille vert foncée et vernissée, dont le découpage rappel celui du houx, a en plus le mérite d’être persistante. Le port assez compact du mahonia permet de structurer un massif. Et pour finir, une élégante fructification apparait, sous la forme de petites boules bleu foncé.

  • Mahonia media ‘Charity’ : floraison de décembre à mars
  • Mahonia media ‘Winter Sun’ : floraison de janvier à avril

Et… un autre atout  pour le printemps !

A la fin de l’hiver, c’est le cousin du mahonia x media qui va pouvoir prendre la relève : le mahonia aquifolium, dont les petites grappes jaunes vont éclore à partir de fin mars.
A l’approche de l’hiver, le feuillage devient rougissant.

Culture du mahonia

Le mahonia préfère la mi-ombre, mais supportera aussi le soleil. Un sol plutôt neutre lui permettra de s’épanouir, et il tolère même le calcaire. Idéalement, le sol sera frais et humifère.

La période de plantation est soit en début d’automne, soit en début de printemps.

Et vous, quelle est votre expérience du mahonia ? partagez-là en laissant un commentaire…

Travaux du jardin en novembre

Planter

Le mois de novembre est idéal pour la plantation des arbres caducs livrés en racines nues. Pour les persistants, il est encore temps, mais ne pas tarder avant l’arrivée des grands froids . Pour les plantes vivaces, et seulement les plus rustiques, c’est la dernière limite. Par exemple : des hellébores, qui agrémenteront les coins à l’ombre l’hiver, ou des bruyères à floraison hivernale. Préparez un beau printemps en plantant les bulbes.

Nourrir

Épandez le compost dans les massifs et le potager, et enfouissez-le superficiellement. Ratissez les feuilles mortes qui feront un excellent terreau de feuilles (ou encore un manteau de protection pour les sujets fragiles, en maintenant ces feuilles mortes avec du grillage fin).

Entretenir

Dans les zones devenues libres (potager ou massifs d’annuelles), nettoyez les herbes indésirables, griffez, puis paillez pour protéger la terre des précipitations.

Multiplier

Divisez les touffes de vivaces rustiques.